• fabuleta wrote a new post, Trêve de tout, on the site lapeauaimante 1 week, 4 days ago

    Je ramasse des petits bouts de trucs
    Des petits morceaux de choses
    J’en fait des poèmes
    Mais ici, il y a trop
    Trop de regards et trop de gestes
    Trop de peinture sur les murs
    Sens partout stimulés
    En p […]

  • fabuleta wrote a new post, 10 blocks, on the site lapeauaimante 3 weeks, 1 day ago

    Carrés
    10 blocs
    10 blocs de 10 carrés pour représenter 1 journée
    divisée en 10 minutes
    100 carrés à remplir d’habitudes
    Combien de carrés consacrés au corps ?
    Combien de minutes pour respirer l’odeur […]

  • De la branlette
    Le primaire, le symbolique
    L’Aaaaaaaaart

    Est-ce qu’on ne devrait pas tout simplement s’en tenir à ça:
    Du primaire et du symbolique, pour soi
    Plutôt que de faire exactement ce que je suis en […]

  • Je cherche et tourne des pages virtuelles
    Tas de revues
    Poésies en sommeil
    Art invisibilisé parce-que trop cloisonné
    Parce-qu’on a voulu en faire une marchandise pour les nantis
    Les bien dotés, les tel […]

  • Des perles pour Emeline
    Choisir des formes et des couleurs qui l’accompagneront dans son voyage
    Son passage
    D’une rive à l’autre de la maternité

    Moi je donne naissance à des poèmes
    Ça ne bouscule pas mon […]

  • Bouche ouverte
    Mouches
    Grillons
    Cri de la fauvette: huit huit huit

    Laisse moi
    Je vais faire courir mes tigres
    Ils ont besoin de s’ébattre
    Si la plupart des gens jouaient, on aurait pas besoin de règles p […]

  • Ça y est

    Ça se pose

    C’est déjà autre chose

    Un autre rythme

    Plus lent, plus mien

     

    Temps vide d’homme et de travail

    Se réveiller pour errer

    Et puis entrer dans la brèche que la veille a lais […]

  • Documents

    Tableaux

    Alinéas

     

    Coupures de presse

    Il me montre l’article du jour de son jugement

    On y parle de malfrats, de passeurs, de “capitalisme de la misère”

    Cela ne dit rien de la lâ […]

  • “Le jour où je suis parti, je me suis considéré comme mort.
    Tout ce qui m’est arrivé ensuite, je l’ai affronté
    J’étais déjà mort. ”

    Voilà ce qu’il me dit, le gaillard qui ronfle comme un bébé à côté
    Il a […]

  • Ajar Aragon Aubigné
    Balzac Barrico Chapsal Capote
    Duras Gorki Hesse Hugo
    Istrati Kessler London Lafayette
    Maalouf Marivaux N’Gozi Oulipo
    Picasso Poivre d’Arvor Queneau Rilke
    Stendhal Sarraute Tolstoï V […]

  • Pierres, feuilles, papiers, ciseaux
    Au milieu de Rimbaud, Jules Verne, Annie Ernaux
    Il y a la page numéro quatorze de voyage au bout de la nuit
    Céline côtoie Voltaire, Luis Zafon et Queneau
    Panait Istrati, Oc […]

  • fabuleta wrote a new post, Bonsoir Jour, on the site lapeauaimante 4 months, 2 weeks ago

    Bonsoir nuit
    Bonsoir sable
    Bonsoir mer
    Bonsoir vent
    Bonsoir lune
    Bonsoir toi

    Il fait noir clair
    Schmouch schmouch dessous les pieds
    Elle est là
    Lui aussi
    Et elle, fait comme un grand lampadaire […]

  • fabuleta wrote a new post, Conciliabule, on the site lapeauaimante 4 months, 4 weeks ago

    L’hémicycle s’agite
    Comment concilier économie et écologie
    Et quoi mettre en premier?

    Il est devenu impossible d’ignorer l’état des ressources terrestres
    Ne serait-ce que par peur des représailles de quel […]

  • fabuleta wrote a new post, Sommets étêtés, on the site lapeauaimante 5 months ago

    La montagne est en poudre
    Blanche et volatile
    Je la mêle à du sable, et y mélange de l’eau
    Cela fait un ciment
    Cela fait une dalle
    Cela fera un bel endroit tout plat (ou presque) dans la maison de mon am […]

  • fabuleta wrote a new post, Paralysie sociale, on the site lapeauaimante 5 months ago

    Quand quelqu’un mendie
    Je détourne le regard
    Je change de trottoir
    Je fais la grimace
    Je dis non
    Désolée
    Je me crispe
    J’accélère

    Quand quelqu’un vient me parler
    Je me rétracte
    Je dis pardon?
    Je dis a […]

  • Un mot de travers
    Javert est entré en moi
    Il a attendu longtemps en silence
    Martelant mon esprit avec des sentences acérées
    Soupçonneux et désirant tirer au clair toute situation trop étrange à ses yeux […]

  • Nous sommes les crapouilleux
    Les sales mioches
    Les gosses de rien
    Nous avançons sur la route en traînant nos guenilles
    Armée de va nu pieds aux pantalons rapiécés
    Nous marchons sur la terre dévastée au rythme […]

  • Hier soir j’ai dansé
    Collé ma sueur à la sueur des autres
    Embrassé à pleins bras
    Sauté en l’air de retrouver les rituels de joie
    De la musique et des corps
    Encore
    Sentir le violon me rentrer dans les pieds […]

  • Alors comme ça je suis sortie
    Sans rien d’autre que mes petits poèmes pliés en quatre dans la poche
    Je n’ai pas besoin de papiers d’identité. Je sais bien qui je suis.
    Et s’il me plaît de changer de nom et d’âg […]

  • Première bise
    Se serrer dans les bras
    Sur la place du marché
    Masques et plastique à gogo
    Gyrophares, rubalise
    Alerte 3.0
    Heureusement il y a
    Les cris des mômes dans les hautes herbes du parc
    Le tilleul et […]

  • Load More